Honduras bourses d'études 2018

Carmen Riviera, d'origine colombienne, est missionnaire laïque à la Société des Missions-Étrangères et responsable de ce projet. Elle est enseignante de profession d'où son intérêt pour les enfants et pour l'éducation en particulier. Elle travaille au sein de la Pastorale Sociale qui fonctionne sur une base bénévole pour aider les familles les plus pauvres à tisser des liens de solidarité au niveau de l'éducation, de la santé et de l'alimentation. Ce sont surtout des femmes qui collaborent, qui visitent les maisons et éduquent les enfants.

Le soutien financier demandé est justement pour les enfants de ces femmes bénévoles qui n'arrivent pas à les envoyer à l'école. Il faut dire que le Honduras voit sa jeunesse aux prises avec de multiples problèmes: violence familiale et sociale, travail des enfants pour aider leurs familles ( plus de 25% des enfants, de la communauté où oeuvre Carmen, travaillent en sacrifiant leur études afin de pouvoir manger), drogue et délinquance, décrochage et alphabétisme,etc.

Il s'agit concrètement pour la Fondation Le Pont de soutenir pendant 3 ans (2016-2017-2018) 30 jeunes : 10 au primaire, 15 au secondaire et 5 à l'université pour un total de 15,000 $ par année. Carmen assurera la gestion et les rapports demandés relatifs à la bonne marche du projet, l'évolution des jeunes et l'envoi des états financiers avec les pièces justificatives correspondantes..

 

C’est précisément pour prévenir ces problèmes que la Pastorale Sociale de l’Enfance propose un programme  qui permet aux enfants plus pauvres d’avoir un accès véritable à l’éducation tout en assurant aux familles qui veulent travailler ensemble un appui fondamental pour que leurs enfants puissent aller à l’école.  Ces jeunes participent aussi à certaines activités avec leurs parents, et sont supervisés sérieusement afin qu’ils puissent réaliser leurs rêves : pouvoir un jour aider leurs familles et contribuer à construire une société plus juste et plus humaine. 

Il faut préciser que chaque boursier s’engage à faire deux heures de bénévolat par semaine, par exemple former une équipe de soccer, enseigner la danse, préparer des activités de soutien scolaire, s’occuper de personnes âgées, alphabétiser une ou plusieurs personnes, enseigner le dessin, l’anglais ou un autre art que le boursier souhaiterait partager.  De plus, le boursier s’engage à étudier parce qu’il se doit d’être un bon élève et d’avoir de bonnes notes.  Une rencontre mensuelle avec les boursiers et leurs parents permet d’en savoir un peu plus sur leurs situations et les expériences de bénévolat qu’ils accomplissent.

 

Dans notre galerie photo...

045
11034327 866490646744286 8881968694283688074 O
ImbeauDuqette4
Feeding Lovely Whose Parents Died In The Earthquake.   Copy

Proverbes

Ubuntu  "Je suis parce que nous sommes !"

"Quel que soit le coût de nos bibliothèques, le prix est bon marché comparé à celui d'une nation d'ignorants. " Walter Cronkites

"Quand vous ouvrez une école, vous fermez une prison" Victor Hugo

"Éduquer un homme, c'est éduquer une personne ; éduquer une femme, c'est éduquer tout un peuple "Mahatma Gandhi

 

Pour faire un don...

donnez