KENYA STAR OF HOPE 2017

Les professeurs de Star of Hope nous ont beaucoup impressionnés lors de notre voyage en novembre 2016. Elles ont relevé le défi de l'abandon financier des Sœurs Notre-Dames-des-Missions et de la Fondation Barruetta en mettant 40 parents sur 70 à contribution. Ils déboursent 1500 Sh par mois (20 $) alors que dans le temps des Sœurs, ils avaient du mal à en débourser 250 Sh (3$). Sylvia et son équipe nous ont présenté un plan d'actions pour accéder à l'autonomie totale d'ici 5 ans, i.e. sans nous. Nous proposons de continuer à les soutenir cette année et à nous retirer progressivement par la suite.  La somme allouée cette année sera 12 215 $.

Rencontre-avec-le-personnel-de-Star-of-Hope-20162

Star of Hope 2016

Grands changements pour la petite maternelle  en janvier 2016. L'école est maintenant dirigée par Sylvia Ogonda, une des trois sympathiques professeurs de Star of Hope qui y enseigne depuis les tout débuts. La Fondation le Pont s'était engagée en 2013 à accorder son soutien à la maternelle jusqu'en décembre 2016. Nous respectons donc notre engagement et lui accordons 11 490$. Bonne chance Sylvia ! Tu as tout notre appui !


img 7746

 Sur la photo, Josée Duquette à gauche et Sylvia Ogonda à droite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici un passage éloquent:

«Les enfants travaillent très fort et ont fait des progrès académiques et sociaux importants. L’école est devenue leur foyer où ils expérimentent la paix, l’amour et l’appartenance, des valeurs qui leur assurent un avenir meilleur. La plupart des enfants de 1ère et 2e année ont développé des habiletés en communication. Ils peuvent lire des histoires en anglais ou/et en Kiswahili. Ils ont amélioré leurs connaissances sur leur pays et sur le monde autant socialement que scientifiquement. Les professeurs, les parents, les enfants et la communauté en général sont très impressionnés par les services qui sont offerts à l’école. Nous sommes très reconnaissants à nos donateurs qui supportent les apprentissages en fournissant tout le matériel requis. Les professeurs sont encouragées et en retour elles encouragent les enfants positivement».

«Les enfants reçoivent 2 repas par jour nutritifs et équilibrés qui constituent, pour la plupart d’entre eux, les seuls repas parce que les parents peuvent difficilement en offrir davantage à leur famille. Nous avons remarqué que lorsque les enfants reviennent des vacances ou même occasionnellement des fins de semaine, ils ne sont pas aussi vigoureux et énergiques ».

Star of Hope 2013

En novembre 2013, Lise Duquette et Pierre-Paul Imbeau se rendent au Kenya pour rencontrer la nouvelle responsable de la petite maternelle et constater sur place des progrès réalisés par la centaine de petits enfants qui la fréquentent et de la bonne marche du projet. A la suite de leur rencontre, en accord avec les membres de la Fondation, ils reconduisent le projet pour 3 autres années.
 

Star of Hope 2012: le jeu pour apprendre !

Le 26 décembre 2011, 18 personnes s’envolaient pour le Kenya. Au programme du séjour, une visite aux petits enfants de la maternelle Star of Hope était incontournable et une journée pédagogique avec le personnel enseignant afin d’échanger et leur offrir une formation aux jeux pédagogiques. Avant le départ, la coordonnatrice de la petite maternelle de Kibera, Sister Myriam, a fait parvenir une liste des différents apprentissages à développer avec les enfants de Star of Hope. Le 8 janvier 2012, après avoir visité l'école Star of Hope et vu les enseignantes de chacune des classes à l'oeuvre, Josée Duquette et deux de ses collègues oeuvrant dans le milieu de l'enseignement et participant aussi au voyage, les ont réunies pour leur expliquer comment utiliser le matériel pédagogique apporté du Québec. Les enseignantes de la maternelle étaient captivées et participaient aux jeux avec l'enthousiasme des enfants. Jouer en apprenant n'est pas la façon de faire en Afrique et l'avenir dira si cette méthode portera fruits. Sur la photo de gauche, 1ère rangée, Béatrice A.Ochota, Sylvie Lambert et Soeur Élizabeth Molloy.Sur la photo de droite, 1ère rangée, Rosemary Ahoro et Béatrice A.Ochota. Sur la photo de gauche, 2ème rangée, Josée Duquette et Sylvia Gastella, photo de droite 2ème rangée, Stéphanie Lapointe, Lise Duquette et Josianne Lisée avec le groupe de professeurs.

img_7753 copyimg_7770 copy
img_7749 copy

Star of Hope novembre 2010 - Le vent dans les voiles !

Le projet Star of Hope fait suite à celui d'Hands of Love contraint d'abandonner en août 2009 ses activités en raison de difficultés financières. C'est la communauté des soeurs Notre-Dame des Missions, avec à leur tête soeur Elizabeth Molly, qui a pris la relève pour assurer le maintien de la petite maternelle fréquentée par 84 petits enfants sidéens dont l'âge varie entre 3 et 6 ans. L'inauguration officielle de la petite école s'est déroulée le 1er février 2010 à la nouvelle église de la paroisse Olympics de Kibera à Nairobi. Lise Duquette et Pierre-Paul Imbeau étaient présents et ont pu constater, malgré la précarité du mobilier et du local, la joie qui règnait et la satisfaction de tous devant la poursuite de ce fabuleux projet. La Fondation le Pont s'est engagée à verser 10 000 $ par année pour les 3 prochaines années pour assumer en partie les différents frais générés par l'école : le matériel scolaire, les uniformes, la nourriture, le salaire de professeurs, des cuisiniers, des surveillants, etc. La Fondation espagnole Barrueta et la communauté des soeurs Notre-Dame-des-Misssions couvriront l'autre partie des dépenses.

Une nouvelle visite de Lise Duquette et de Pierre-Paul Imbeau en novembre 2010, a permis de constater que ce projet a grandement évolué en moins de neuf mois. Une centaine d'enfants fréquentent maintenant l'école. À prime abord, l'organisation des lieux et l'ordre qui y règnent sont de bonne augure. La nourriture pour les deux repas de la journée est conservée dans un local aménagé derrière l'église. Tout est ordonné et très bien tenu. Les enfants sont tous habillés d'un nouveau costume: chemise à carreaux verte, pantalons verts et gilet rouge. À l'heure du diner, les jeunes défilent en rang et se lavent les mains avant d'entrer manger dans l'ancienne église qui a été nettoyée et aménagée pour les repas. Une grande natte de bambou jonche le sol et permet d'asseoir tous les enfants.

La discipline, les connaissances enseignées et l'amour dispensé par les trois professeurs démontrent que ce projet éducatif est vraiment bien parti. Un gardien de sécurité garde maintenant les lieux. Cette mesure évite le vol et le vandalisme.  La Fondation le Pont continue d'appuyer cette oeuvre qui a vraiment le vent dans les voiles !

Star of Hope 2010Star of Hope 2010

 

Dans notre galerie photo...

045
11034327 866490646744286 8881968694283688074 O
ImbeauDuqette4
Feeding Lovely Whose Parents Died In The Earthquake.   Copy

Proverbes

Ubuntu  "Je suis parce que nous sommes !"

"Quel que soit le coût de nos bibliothèques, le prix est bon marché comparé à celui d'une nation d'ignorants. " Walter Cronkites

"Quand vous ouvrez une école, vous fermez une prison" Victor Hugo

"Éduquer un homme, c'est éduquer une personne ; éduquer une femme, c'est éduquer tout un peuple "Mahatma Gandhi

 

Pour faire un don...

donnez